4L Trophy 2013 : Ronan et Arnaud nous parlent de leur aventure !

Chaque année, 1400 équipages participent au 4L Trophy, raid automobile pour étudiants. Ronan et Arnaud, deux jeunes étudiants bretons sponsorisés par Brit Hotel, ont parcouru la France, l’Espagne et le Maroc à bord de leur 4L. Rentrés de leur périple, nous leur avons posé quelques questions.

.

4L-Trophy
.

Pouvez-vous vous présenter succinctement ?

– Je m’appelle Ronan Michel, j’ai 19ans et suis né à Loudéac où je réside toujours. Actuellement, je suis en 2ème année de DUT Mesures Physiques à l’IUT de Lannion.

– Je suis Arnaud Nicolas, 19 ans, diplômé en maintenance des véhicules (CAP). Je suis également titulaire d’un BAC professionnel MVA option B en alternance au Garage Josselin de Loudéac. Actuellement je prolonge mes études en Formation de Mécanicien de Compétition au Mans a l’Auto Sport Academy.

Qu’est-ce qui vous a poussé à participer au 4L Trophy ?

– RM : L’envie de participer au raid du 4L Trophy n’est pas récente et c’est sans doute en découvrant cette aventure dans la presse à travers d’autres équipages que m’est venu l’idée d’y participer aussi. Le facteur déclencheur de cette participation a été le permis qui, une fois obtenu, a été le point de départ d’une aventure qui commence dès février 2012. Ensuite, le fait d’avoir trouvé la voiture nous a permis de faire un grand pas vers le Maroc.

– AN : Mes motivations pour le 4L trophy, c’était l’Aventure, l’humanitaire, le défi de réussir, l’envie de voyager, surtout en 4L, ce qui est complètement différent de tout autre projet.

.

4L-Trophy2

.

Était-ce difficile de trouver des sponsors ?

– RM : La recherche des sponsors a été l’une des plus importantes parties de ce projet. En effet, la participation au 4L Trophy représente un budget important pour de jeunes étudiants (7 000 €). Heureusement, des entreprises comme la votre ont répondu à notre appel et adhéré à notre projet. Brit Hotel a été l’un de nos touts premiers sponsors à nous avoir suivi dans l’aventure !

– AN : Les sponsors, oui, c’était l’une des parties les plus dures de cette aventure. Nous avons passé toutes nos vacances de Noël à en chercher. Et nous avons dû relancer la plupart des entreprises.

Quels sont vos meilleurs et pires souvenirs au cours de cette aventure ?

– RM : Le meilleur souvenir que j’ai pu vivre au cours de cette aventure est le raid en lui-même : partir 15 jours dans le désert marocain avec 1 400 Renault 4L est un défi un peu fou mais qui vaut la peine d’être vécu.

L’ambiance au cours du raid est étonnante : beaucoup de solidarité en cas de souci mécanique (nous avions cassé notre câble de compteur sur une épreuve et c’est après avoir fait un petit tour sur le bivouac qu’un autre équipage a pu nous en fournir un neuf). Nous avons également fait de nombreuses connaissances. Au début du raid personne ne se connaît mais au fur et à mesure, ayant tous vécu les mêmes choses au cours de la préparation un an auparavant, des liens se tissent rapidement !

Le pire souvenir ? Au cours de cette aventure on vit forcément des hauts et des bas, mais tout cela est riche en enseignements, et même les mauvais moments sont formateurs. Cependant, s’il ne fallait citer qu’un « mauvais » souvenir, ce serait les mois approchant le départ du Trophy lorsque notre budget n’était pas encore bouclé. Mais en consacrant toutes nos vacances de Noël à cette recherche de sponsors, nous avons été rassurés et avons pu partir plus sereinement.

– AN : Les pires… Il n’y en as pas eu. C’est une expérience a vivre. Il n’y a que du bonheur. Le meilleur souvenir ? Peut être le moment où Ronan s’est échoué sur un buisson on avait bien rigoler.

.

4L-Trophy4

.

Qu’avez-vous appris au cours de cette expérience ?

– RM : Une expérience comme le 4L Trophy est très riche en enseignements dans la mesure où nous montons un projet de A à Z. De la création de l’association (nommée Bugale An Dezerzh et qui signifie « Les Enfants du Désert« , nom de l’association que l’on aide au Maroc) pour faciliter les démarches administratives à la création d’un dossier de présentation pour la recherche de sponsors. Puis aussi le coté mécanique avec la remise en état de la 4L. N’étant pas mécanicien et n’ayant aucune connaissance en mécanique, j’ai pu apprendre quelques astuces au cours de ce projet. Enfin, le Raid nous permet de voyager et de découvrir d’une manière non touristique des pays marqués par la pauvreté et la misère.

– AN : Dans cette aventure nous avons appris à être autonomes. Partir en duo avec une 4L dans le désert à l’âge de 19 ans, tout le monde n’a pas cette chance. Je pense également que nos parents étaient bien inquiets durant ce Raid.

Pour conclure, à quelle place avez-vous terminé la course ?

– RM : Le 4L Trophy est avant tout une course d’orientation, basée sur le nombre de kilomètres parcourus sur une étape. Il faut faire le moins de kilomètres possibles en respectant le road-book, carnet qui nous indique le chemin à suivre avec un kilométrage minimum. Malheureusement, sur une boucle autour de Merzougha, nous avons cassé notre câble de compteur et avons donc été classés hors classement du jour, ce qui nous a fait perdre beaucoup de place (nous étions classés 288éme avant « l’incident »). Au final, nous avons fini la course au 1135éme rang sur 1391 voitures à l’arrivée. Certes piètre résultat mais cela nous importe peu car nous avons vécu à fond une très belle aventure et nous ne regrettons en aucun cas d’avoir participé à cette aventure.

– AN : Je préfère ne pas vous dire à quelle place nous avons fini (rires) (NB : trop tard, Ronan nous a mis au courant !), on a eu un petit souci, le câble de compteur nous a lâché durant la deuxième étape, ce qui nous a mis hors classement pendant 1 journée avec beaucoup de points de pénalité. Mais notre but ce n’était pas la course, ni de finir dans les premiers, le principal c’était d’arriver dans le désert et de rentrer chez nous sans aucun souci. Ce que nous avons réussi avec grand succès.

.

4L-Trophy3

.

Un grand bravo à notre équipage pour cette très belle aventure !!

Vous pouvez trouver plus d’informations concernant le raid en consultant le site officiel ou le site « Revivez l’aventure ». Consultez également la page Facebook de l’équipage pour voir toute la préparation de la voiture ainsi que des photos du raid.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Brit Hotel en 32 mots

Brit Hotel, c'est plus d'une centaine d'hôtels deux, trois et quatre étoiles sur l'ensemble de la France. Trois gammes : Brit Hotel Essentiel, Brit Hotel Confort, Brit Hotel Privilège.

C’est tout chaud (ou presque)

Les rubritques

Vous prendrez bien un peu de flux ?

La #TeamBrit sur Facebook

La #TeamBrit sur Twitter

Le dernier entrant dans la Team